Dans l’ombre de la lumière de Claude Pujade-Renaud

Publié le 18 Mai 2014

Saint Augustin évoque une concubine répudiée dans « Les Confessions », puis il se tait.       

La romancière imagine la femme qu'elle fut. Elle la prénomme Elissa (prénom phénicien de Didon, la reine de Carthage, grande figure de femme abandonnée) et lui donne la parole. Augustinus fut son grand amour, son amant, le père de son fils, son compagnon du quotidien durant 15 ans. Et puis il l'a répudiée. Pour quelles raisons ? Comment a-t-elle vécu après sa répudiation, seule sans son fils ? Tout cela, elle va nous le raconter. Mais l'histoire ne s'arrête pas là. Après douze ans de séparation, Augustinus revient à Carthage, la ville où Elissa s'est réfugiée. Ce sera une difficile épreuve de revoir, de loin, le visage, d’entendre la voix de l'homme qu'elle a tant aimé et aimera toujours malgré tout. Le pire reste à venir car plus rien n'existe de celui qu'il a été. Lui qui était un amoureux passionné et un manichéen convaincu, mais ne mettant pas toujours sa vie en accord avec les exigences de sa foi, est devenu un homme rigide et irréversiblement catholique.
Alternant entre ses souvenirs et la description de son quotidien, Elissa nous raconte la vie qu'elle a menée depuis sa rencontre avec Augustinus jusqu'à sa mort.

Claude Pujade-Renaud crée un personnage fort, terriblement attachant. Elle fait revivre toute une époque où coexistent manichéisme, paganisme et christianisme, évoquant la chute de Rome puis l'invasion barbare. La nature, en toile de fond, est très présente : la mer bien sûr, mais aussi la montagne, la lumière. Présente aussi la vie quotidienne : les sorties aux bains, les promenades, le goût des fruits, le travail du pain et de la terre, l'odeur du papyrus... On est complètement immergé dans cette période. Tout cela est servi par un style magnifique, lumineux, poétique.

"Dans l'ombre de la lumière" a obtenu le Prix du Roman historique – Les Rendez-vous de l’histoire - 2013

Actes Sud 2013 - 297 pages

Didier

Le présent, on ne peut en parler sans l'annuler, le passé s'estompe si vite, et l'avenir se dérobe.

L’Auteur :

Née en 1932, Claude Pujade-Renaud a étudié la danse contemporaine à Paris, Londres et New York (école de Martha Graham). Danseuse, chorégraphe et enseignante, elle a contribué à la diffusion de la danse moderne américaine en France. À l’âge de quarante ans, elle se tourne vers l’écriture.

Elle publie son premier roman "La Ventriloque" aux éditions des Femmes en 1978 et crée la revue "Nouvelles Nouvelles" de 1985 à 1992. On retrouve dans ses romans et nouvelles les thèmes de la création, notamment à travers la danse, la relation au corps, le deuil et la mémoire, et la présence forte des femmes. Ses nouvelles et romans ont été distingués par de nombreux prix littéraires dont le Goncourt des Lycéens pour "Belle mère" en 1994 et le prix de l’écrit intime pour "Le Sas de l’absence" en 1998. En décembre 1994, la Société des gens de lettres lui a décerné le grand prix Poncetton pour l’ensemble de son œuvre.

Rédigé par Bibliothèque Pour Tous

Publié dans #Livres adultes, #Coup de Cœur

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article